photom0

Serge Desaunay

France

Né en 1957

 
accordéons diatoniques - accordéon chromatique
   
Serge Desaunay - accordéon diatonique, arrangements et compositions

Né en 1957, Serge Desaunay découvre la musique très jeunes au contact de son père et de sa grand-mère. Dès 1970, il est attiré par le renouveau des musiques folk et commence à apprendre la guitare, le violon, la mandoline et le dulcimer dans les folk-clubs de la Région Parisienne. Peu à peu il se sent attiré par l'accordéon diatonique, instrument qui avait presque disparu à l'époque. Tout est à redécouvrir et c'est seul puis avec quelques copains eux aussi attirés par le diatonique tels Emmanuel Pariselle, Marc Perronne ou Jean Blanchard(...), qu'il commence à apprendre à jouer de cet instrument. C'est l'époque du partage et des trouvailles entre jeunes musiciens.
En 1975, il décide avec son frère de quitter le brouhaha de la ville. Ils s'installent dans un hameau isolé du Limousin. En parcourant les premiers festivals folk, ils rencontrent Hal Collomb (chant) et Diane Holmesbrown (vielle à roue), fondent ensemble le groupe La Chiffonie et enregistrent leur premier album chez Hexagone, qui produit à la même époque Malicorne et la Bamboche. Serge joue alors essentiellement le violon et la mandoline, tout en continuant son apprentissage du diatonique, sur lequel il compose son premier morceau, "La Valse des Balançoires", qui ouvre l'album, et qui deviendra comme nombre de ses autres compositions un standard du diatonique.




En 1978, Serge et Patrick fondent le Duo des Frères Desaunay, qui laissera, tout comme la Chiffonie, une trace indélébile au sein du folk. Leurs albums "Après la Pluie" (1979) et "Le Beau Temps" (1984) restent des références pour les jeunes musiciens attirés aujourd'hui par les musiques traditionnelles.
C'est à cette époque que Serge va, d'abord sans le savoir, révolutionner l'accordéon diatonique. Patrick compose beaucoup à la guitare pour le duo des Frères Desaunay, mais un problème se pose: l'accordéon diatonique tel qu'il existe à l'époque ne permet pas à Serge de jouer avec lui sur tous ces morceaux. Il décide donc de neutraliser le système de tierces sur la main gauche de l'accordéon, évolution reprise par de nombreux accordéonistes puis par les fabricants, car elle permet à l'accordéon diatonique de jouer à présent avec tous les autres instruments, quelque soit la façon dont ils sont accordés.
Et ce n'est pas tout. Ayant opté pour un accordéon SOL-DO, Serge se rend vite compte que les notes présentes sur les deux rangées ne lui permettent toujours pas de jouer tous les morceaux de son frère. Il en manque! Il décide donc d'en rajouter, en commençant par le SOL Dièse, qui manquait jusque là cruellement sur cet instrument. Peu à peu, il met en place une troisième rangée, avec les altérations dont il a besoin pour jouer aussi bien avec une guitare, que différentes cornemuses ou d'autres instruments!
Ces innovations techniques, son jeu original et ses compositions emplies d'une grande sensibilité le font très vite remarquer et influencent tous les accordéoniste diatonique de l'époque. Tout en continuant de jouer avec son frère, il entame donc une brillante carrière personnelle. Dès 1980, il fait de nombreux concerts solo, commence à enseigner l'accordéon diatonique, puis intègre avec Patrick le groupe de Francine Reeves, Les Maudzits Français. Enregistrements d'albums, tournées et festivals s'enchaînent.
Sans cesse attiré par de nouveaux genres musicaux, et par l'évolution des musiques traditionnelles, il décide en 1982 avec Patrick d'intégrer à leur duo un saxophoniste, Patrick Perroton, puis forme en 1984 la première formation Rue du Canal qui visite les différentes musiques traditionnelles françaises. C'est l'époque de ses premières tournées en Irlande.
En 1985, à l'invitation de Gilles Le Bigot, guitariste breton fort renommé, il découvre la musique bretonne. C'est alors que Jean-Michel Veillon leur propose une tournée aux Etats-Unis, pendant laquelle ils partageront l'affiche avec le célèbre groupe Kornog. "Tunes for America", qu'il enregistre avec Gilles juste avant leur départ, y aura un succès retentissant.
Arrive l'Année du Dragon: elle porte chance dans l'astrologie chinoise! Et sa réputation ne se démentira pas pour Serge. Il fait la connaissance de Bruno Priez, facteur d'accordéon qui élabores des modèles d'accordéon pour les ateliers Maugin. Toujours désireux de trouver un accordéon "à sa main", qui puisse satisfaire ses exigences, il demande à Bruno de lui fabriquer un accordéon diatonique trois rangs, l'un des premiers! Ensemble ils élaborent le modèle Accordéon Imagineïre SOL/DO Clavier Serge Desaunay, sur lequel Serge joue toujours. 3 rangées à la main droite et 14 basses à la main gauche qui séduiront plus d'un accordéoniste!
Avide de nouvelles expériences, il monte un duo de musique bourbonnaise avec Christian Vesvre, qui joue aussi bien les cornemuses 16 et 20 pouces du Bourbonnais que le Uilleann Pipes, la cornemuse irlandaise. C'est aussi l'époque de sa rencontre avec Jean Luc Cappozzo, trompettiste de jazz, incomparable en ce qui concerne l'improvisation!
Augmentant toujours la dose d'originalité qu'il intègre au folk, il monte alors un trio avec Jean Luc et Bruno Feugère (guitare), qui mêle folk, compositions originales et Be-Bop!
En 1989, Il enregistre avec Christian Vesvre, Jean Luc Cappozzo et Jean Paul Autun l'album "Matins Gris" à la demande d'Ocora, la maison de disque d'Harmonia Mundi: Rencontre improbable et réussie de la musique bourbonnaise et de l'improvisation!
La curiosité débordante de Serge et sa volonté de découvrir toujours de nouvelles musiques l'amènent à apprendre l'accordéon chromatique. En 1990, il monte le groupe Cocktail Swing, avec Bruno Feugère, Luc Lorimy (contrebasse) et Pierre Chamussy (guitare), dont le répertoire visite et revisite le jazz swing des années 1940/50. Ensemble ils enregistrent dès 1991 un premier opus éponyme.
Parallèlement, Serge continue sa carrière au diatonique, en musique irlandaise cette fois, qu'il pratique déjà depuis des années. En 1992, il forme un quartet de musique irlandaise avec Kieran Fahy, ami violoniste irlandais de longue date installé en Belgique, Noel Harris (guitare) et déjà, Marc Pollier! Plusieurs albums et de nombreuses tournées en Europe, en quartet, ou en duo avec Kieran apporteront à Serge la reconnaissance des musiciens irlandais.
A cette époque, sa renommée a pris depuis longtemps le chemin de la capitale même s'il n'y vit plus depuis l'adolescence, et il est invité à enregistrer dans "l'Anthologie de la Chanson Française" chez EPM et sur les volumes 2 et 3 de la collection "Paris Musette", qui sera vendue à des centaines de milliers d'exemplaires dans le monde entier. EPM propose alors que la Chiffonie se réunisse exceptionnellement pour l'enregistrement d'un album folk à la sauce Desaunay et Collomb, "La Chiffonie - Revival".
A partir de 1995, Serge poursuit sa carrière en même temps à l'accordéon diatonique et à l'accordéon chromatique, particularité que peu d'accordéonistes partagent. Alors que Cocktail Swing poursuit son chemin avec l'enrigistrement d'un second album, "La Belle Chapelière", Serge fonde avec Michel Sanlaville (contrebasse) et Stéphane Méjean (saxophone) le trio Roulotte Bleue. Leur musique? Inclassable! Pour s'en rendre compte, il suffit d'écouter l'album "Bon Voyage" qui sort l'année suivante et qui leur vaudra une participation à plusieurs émissions radio et télévisées.
Sa notoriété lui vaut également d'être invité au Festival international de folk de Champlain Valley (Vermont, USA) en 1993 et plusieurs tournées au Québec avec notamment une participation en solo aux Rencontres Internationales d'Accordéon de MontMagny, en 1998.
Alors que Serge joue dans le spectacle "A volte Ritornano" en Italie avec Mauro Palmas, Elena Ledda, entre autres, il est invité à composer et à jouer dans le spectacle "Sergan le Rom", par la Compagnie du Tire Laine à Lille. C'est la découverte des musiques tziganes, si riches et si variées qu'il continue d'explorer depuis 10 ans, grâce d'abord au Trio Tsirikly puis au groupe Taraf Borzo, qui écume depuis tous les grands festivals de France et d'Europe, après avoir fait ses début lors du Printemps de Bourges.
Alors que Taraf Borzo enregistre son premier album en 2000, Serge reprend les concerts en duo avec son frère, puis fonde avec Kieran Fahy le quartet Valerio, dans lequel ils invitent Julien Biget, guitariste et chateur de folk et musique irlandaise, et Julien Favreuille, saxophoniste de jazz, dont Serge a fait la connaissance au sein de Taraf Borzo.
Pendant plusieurs années, Serge alterne les tournées et les enregistrements avec Taraf Borzo ("Puncha Pucha" en 2003) et Valerio ("The Humours of Altan", 2004), tout en continuant la musique irlandaise en Rhône Alpes où il vit, avec Drowsy Maggie.
En 2004, Il s'installe à Lille, et est alors invité à jouer dans plusieurs spectacles: "Opéra Bouffe Circus" avec le Théâtre du Prato, puis "Dédé le Taxi" avec la Compagnie du Tire Laine et le Théâtre Antigone de Courtrai.
En 2006 sort l'album "Rue du Canal " dans lequel il invite une vingtaine de musiciens, de Lille dont il vient de faire la connaissance, et d'ailleurs, qui ont marqué sa carrière, tels son frère Patrick, Marc Pollier, Jean Luc Cappozzo ou Kieran Fahy. Ce disque aux arrangements subtiles et aux styles variés représente un retour sur l'ensemble de sa carrière, les nombreux genres musicaux qu'il pratique, les grandes rencontres avec des musiciens exceptionnels.
Enfin, en 2007, Serge monte d'abord le second Trio Rue du Canal, avec son fils Florentin et Gaspard Vanardois, jeune virtuose de la guitare et du oud, puis le Trio Desaunay-Pollier qui deviendra quartet en 2008, tout en continuant la musique tzigane, le musette, la musique québécoise avec Benoît Reeves, fils de Francine, etc...
Personnalité du mouvement revivaliste folk dans les années 1970, pilier du renouveau de l'accordéon diatonique en France, Serge Desaunay s'est imposé comme une référence dans de nombreux styles musicaux, grâce à son jeu subtile et à ses très nombreuses compositions capables d'exprimer la plus grande joie comme la plus profonde nostalgie.
   
Sources
personnelle rédigée par Carine Seillé
   
Discographie
1976 La CHiffonie
1978 "Après la Pluie" par les Frères Desaunay
1984 "Le Beau Temps" par les Frères Desaunay
1985 "Tunes for America" Duo Desaunay - Gilles le Bigot
1989 "Matins Gris" avec Christian Vesvre
1991 "Cocktail Swing"
1993 "Paris Musette" volume 2 et 3
1994 "Anthologie de la chanson française traditionnelle" La Chiffonie
1995 "La Belle chapelière" par Cocktail Swing
1996 "BOn voyage" par Roulotte Bleue
2000 "Musiques Tziganes" par Taraf Borzo
2003 "Puncha Puncha" par Taraf Borzo
2004 "The Humours of ALtan" par Valerio
2006 "Rue du Canal" Serge Desaunay invite 19 musiciens

A PARAITRE Mai 2009
"Amours et Printemps", disque entièrement joué en solo à l'accordéon diatonique dans un style musette
infos sur www.bemolvpc.com
   
Site Internet
http://www.sergedesaunay.org


Musicien ajouté par sergei