photom0

Max Bonnay

France

Né en 1957

 
Accordéon - Bandonéon
   
Max BONNAY commence ses études musicales avec Marcel LELOUP (solfège) et André THEPAZ (accordéon) à l’âge de 6 ans, les poursuit à la Musikhochschule d’Hanovre (classe d’E. MOSER) et à l’institut GNESSIN de Moscou (classe de F. LIPS) ; où il obtient le diplôme de soliste en 1980. Après avoir remporté quatre concours internationaux (dont le concours de Klingenthal en junior et la Coupe Mondiale de l’accordéon en 1979 à Cannes) la S.A.C.E.M. lui décerne la médaille « ORPHEE » en 1981.

Lauréat des fondations de la VOCATION, MENUHIN, et CZIFFRA (régulièrement conseillé par Gyorgy CZIFFRA et présenté dans de nombreux concerts en France, Hongrie, U.S.A.).

Dès lors ces tournées internationales le mènent du CARNEGIE HALL de New York à des concerts en Russie, R.F.A., Pologne, Finlande, Espagne, Italie, Danemark, Norvège, Hongrie, Chine, Japon…

Jouant de l’accordéon et du bandonéon dans les formations les plus diverses (2E 2 M, Court‐circuit, TM+, Intervalles, Tango Futur, les Archets de France ,orchestre de l’Opéra de Paris…) il collabore auprès d’éminents compositeurs afin de développer un répertoire original et varié ( G.Ligeti, E.Denisov, M. Constant, P. Sciortino, J.J. Mosalini, G. Beytelmann.

En 1995, les J.M.F. engage Yves Severe et Max BONNAY pour une tournée de plus de 100 concerts à travers la France, afin de faire découvrir à plus de 30000 collégiens le parcours de la clarinette et de l’accordéon.En 1996 la cité de la musique organise pour la première fois la « Citéscopie » de l’accordéon, Max Bonnay réalise à cette occasion la création de la commande d’état « des Ténèbres à la Lumière » d’Edison Denisov.

« Disque d’argent » au festival d’accordéon de Moscou (décembre 1996) pour le concert d’oeuvres de Ligeti, Denisov et Constant. En 1998 Le danseur étoile de l’Opéra de Paris Kader Belarbi, lui confie la composition, les arrangements musicaux et ’interprétation sur l’accordéon MIDI « ODISSEE » de son ballet les «les saltimbanques ». Création en août 1998 à Tokyo.

Enregistrement de neuf disques dont notamment des oeuvres d’André Astier (1969) ; « Accordéon concertant » :Bach, Stravinsky, Goubaidoulina, Zolotarev, Busseuil(1980); « Ad‐Libitum » : Bach, Rachmaninof, Ligeti, Constant, Steckar, Olczak, Tchernikof.(1992) « Des Ténèbres à la lumière » : Denisov, Lundquist, Olsen, Lutoslavsky, Sciortino(1996); « Escape » : Busseuil, Alvim, Piazzolla, Pane(1999); « Tango futur »: Gandini, Viera, Naon, Senanes, Strasnoy, Bozzani…(2001); « Instante » :Bach, Beloshitski, Zubitsky, Mosalini, Beytelmann...

Titulaire du C.A. d’accordéon, Max Bonnay est régulièrement invité comme jury dans les plus grands concours internationaux (Moscou, Arrasate, Pihlayamaa, Castelfidardo, Coupes Mondiales, Klingenthal…) et dans des stages de réputation internationale ; C.I.F.M. (Nice) ; Académie de Biarritz ; Bialistok, Mietne (Pologne) ; San Sebastian (Espagne) ; Kaarstula, Jyvaskula, Ikaalinen (Finlande) ; Pescara (Italie) ; U.N.A.F. ; Tiensin (Chine) ; Markoberdorf (R.F.A.) ; Kragouyevac (Serbie)…

Professeur titulaire de la ville de Paris (conservatoire Paul Dukas), ses classes ont formées plus de 30 premiers prix de conservatoire et 7 lauréats de concours internationaux.

Il a été nommé professeur d’accordéon en 2002 au CNSM de Paris.
   
Sources
Internet
   
Discographie
- Instante
- Tango Futur
- Escape
- Ad Libitum
   
Site Internet
http://www.max-bonnay.com


Musicien ajouté par Harry BILLIS